Dans quel pays le CBD est-il encore interdit ?

Publié le : 03 décembre 20213 mins de lecture

Le CBD ou cannabidiol est l’une des molécules contenues dans une espèce végétale appelée « le cannabis ». D’ailleurs, plusieurs pays autorisent déjà son usage à des fins médicales et aussi pour la recherche scientifique. Grâce à son effet apaisant, le CBD est capable de soulager et de guérir des maux à l’intérieur de notre corps. Néanmoins, certains pays n’acceptent pas et ne tolèrent pas encore l’usage du CBD.

Plan de l’article

La Tunisie

D’après l’histoire, le cannabis a été introduit durant les invasions des Arabes du IXe au XIIe siècle. Par conséquent, son usage dans ce pays n’a pas été autorisé depuis l’année 1953. Cependant, toute personne qui détenait ou consommait le cannabis en Tunisie sera sous peine de prison. Le fait de posséder, de vendre, de transporter ou de cultiver le cannabis est totalement illégal en Tunisie.

L’usage personnel de cette substance recevra une peine de prison d’un à cinq ans et 1000 à 3000 dinars d’amende. Quant à la vente, le transport ou la culture, l’amende peut aller de six à 25 ans de peine et de 5000 à 100 000 dinars l’amende. En pratique, ils utilisent une analyse d’urine afin de bien vérifier si aucune trace de cannabis n’a été consommée dans l’organisme de la personne suspecte.

L’Algérie

Le cannabis a été introduit en Algérie par les Arabes entre le IVe et le XIIe siècle. Son interdiction a pris place ensuite lors de la colonisation française par le décret du février 1917. Que ce soit pour une consommation, un usage personnel, un transport, la culture, une vente sur les marchés ou dans des endroits clandestins, le cannabis est strictement interdit en Algérie.

Toutefois, une amélioration législative a été promulguée en 2021. L’Algérie a commencé à autoriser l’utilisation du cannabis uniquement en médecine et dans les recherches scientifiques. Grâce à la science, cette substance améliore la santé de certaines personnes suivant des traitements spécifiques dans des hôpitaux.

La Suède

La Suède est également l’un des pays qui ne tolèrent pas encore l’utilisation du cannabis dans ses frontières. Le simple fait de posséder personnellement cette substance, de la vendre, de l’acheter ou encore de la transporter à n’importe quel endroit de la Suède est formellement interdit. Si vous vous faites prendre en plein usage fréquent du cannabis en Suède, vous recevrez une amende ou encore une peine de prison en guise de sanction. Toutefois, il est à noter que la culture du cannabis dans ce pays est autorisée à condition que la substance THC contenue dans celui-ci soit inférieure à 0,3 %.

Plan du site